Voeux 2006 pour un monde sans OGM

Publié le par Vivre Debout

Greenpeace aux "détectives OGM":

Chers détectives OGM,

Nous vous présentons nos meilleurs vœux pour une année 2006 sans OGM.

Que cette nouvelle année marque la disparition des produits OGM des rayons des supermarchés, que l'on cesse d'alimenter les animaux d'élevage avec des OGM, que les agriculteurs français maintiennent leur refus de cultiver du maïs OGM, que la future loi sur les OGM nous protège plutôt que de légaliser la contamination génétique.

Des vœux certes ambitieux mais réalistes! Nous avons besoin de vous pour qu'ils deviennent réalité!

Nous vous invitons à faire parvenir vos vœux à vos députés qui vont être amenés dans les semaines à venir à voter une loi sur les mises en culture d'OGM. Avec trois ans de retard, ce texte transpose en droit français la directive européenne 2001/18 qui fixe les conditions de dissémination des OGM dans l'environnement.

Interpellez vos élus en leur demandant de voter pour une loi la plus restrictive possible, fondée sur le principe de précaution et qui nous protège réellement des OGM.

Pour cela, la loi doit défendre :

• le droit et la possibilité des paysans et des consommateurs à produire et à se nourrir sans OGM

• la primauté des systèmes agraires conventionnels et biologiques sur l'agriculture transgénique, et une séparation stricte des filières du champ à l'assiette

• un régime de responsabilité strict qui implique tous les acteurs de la filière OGM et applique le principe "pollueur payeur" inscrit dans la Constitution

• la protection particulière des semences contre toute contamination génétique

• la publication à l'avance dans des registres publics de la localisation de toutes les parcelles OGM

Les députés ne doivent pas légaliser la pollution génétique mais doivent défendre un texte "anti-contamination". En absence d'une loi réellement protectrice de l'environnement et des citoyens, un moratoire sur les cultures d'OGM doit immédiatement être instauré.

Vous trouverez toutes les informations nécessaires à cette démarche: lettre, coordonnées de vos députés, informations sur le site www.greenpeace.fr

Toutes les lettres, coups de fils, fax ou emails comptent! Vos élus sont sensibles à l'opinion de leurs électeurs potentiels. Faîtes leur savoir que vous suivrez attentivement leur vote lors du passage de la loi au Parlement.

Samedi 14 janvier, vous pourrez aussi signer ces lettres sur les stands des groupes locaux de Greenpeace qui se mobilisent dans une vingtaine de villes (Bordeaux, Caen, Cherbourg, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Pau, Poitiers, Rennes, Strasbourg, Toulouse, Montpellier, Chambéry, Perpignan, Angers, Paris, Nice, Dijon, Brest…).

Parallèlement, continuez à maintenir la pression dans les supermarchés! La vigilance des consommateurs est fondamentale pour continuer à fermer les débouchés aux OGM. Enfin, n'oubliez pas que la journée internationale d'opposition aux OGM 2006 aura lieu le 8 avril prochain. Vous trouverez davantage d'information sur le site altercampagne.free.fr.

Amitiés militantes,

L'équipe des Détectives OGM

http://www.greenpeace.fr/detectivesOGM/messages_archives.php3

PS: vous pouvez nous envoyer vos rapports d'enquête à http://www.greenpeace.fr/detectivesOGM/rapport.php3

Publié dans Combats écologiques

Commenter cet article