La Non-violence active

Publié le par Vivre Debout

La Non-Violence

La violence est le dernier refuge de l'incompétence!

(«Violence is the last refuge of the incompetent.»)


(Asimov, Isaac)

La non-violence est à la fois une philosophie de vie, une stratégie d'action et une méthode de
gestion des conflits
qui ont pour visée de construire une société plus juste et plus solidaire

dimension philosophique

UNE PHILOSOPHIE de vie

La volonté de bienveillance à l’égard de tous les êtres humains;

L’exigence de justice et le respect des droits de l’homme;

Le refus de tous les processus de légitimation de la violence;

La conciliation de la morale de conviction et de l’esprit de responsabilité.

 

dimension stratégique

qui s’exprime  dans  DES ACTIONS

Des moyens en cohérence avec la fin poursuivie;

Une force de contrainte sans violence qui s’attaque aux causes et aux structures de l’injustice ;

La volonté d’organiser un programme constructif alternatif.

 

dimension  culturelle

pour promouvoir  UNE CULTURE DE NON-VIOLENCE 

Une approche positive des conflits personnels, politiques, sociaux et internationaux;

Une éducation à la non-violence et à la gestion non-violente des conflits dès l’école;

Une institutionnalisation de la formation à la non-violence à tous les échelons de la société.

 

dimension politique

et construire  UNE CITÉ DE LA RESPONSABILITÉ, DE LA TOLÉRANCE ET DE LA PAIX

Une démocratie basée sur la participation active des citoyens ;

Une société du respect de l’autre et de la tolérance;

Un vivre-ensemble qui repose sur le droit et la justice pour tous.

La non-violence est née au Xxème siècle avec le combat de Gandhi, mais elle s'enracine dans de nombreuses spiritualités et philosophies dont la règle d'or indique essentiellement: "Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'ils te fassent".

Face à l'inhumanité et l'inefficacité de la violence, des écrivains, des philosophes, des mouvements ont cherché les voies d'une alternative à la violence qui correspondent aux exigences de l'humanité. Ces précurseurs de la non-violence ont ouvert la voie aux combats non-violents du XXème siècle.

Car c'est au siècle dernier que la non-violence a commencé à exprimer toutes ses potentialités dans le combat politique, particulièrement grâce à Gandhi et à Martin Luther King qui ont su mobilisé avec efficacité leurs compatriotes dans des luttes non-violentes contre les injustices qu'ils subissaient.

Le XXème siècle a ainsi connu plusieurs personnalités exceptionnelles qui ont su incarner l'exigence de non-violence au service de la dignité humaine.

De nombreuses luttes et résistantes non-violentes se sont développées aux quatre coins de la planète pour défendre les droits de l'homme et des peuples. En Europe, la chute du mur de Berlin en 1989 a constitué l'apogée de l'efficacité de la résistance civile dans les sociétés dominées par des régimes totalitaires.

Aujourd'hui, face à la culture de violence dominante, de nombreuses organisations oeuvrent pour développer l'éducation et la formation à la non-violence et à la gestion positive des conflits dès l'école.

Signe des temps, l'ONU a déclaré en 1998 la décennie 2001-2010 "Décennie internationale pour une culture de la non-violence et de la paix au profit des enfants du monde" avec comme objectif de favoriser l'éducation à la non-violence partout dans le monde.

Depuis quelques années, des missions d'intervention civile dans les conflits extérieurs se développent ouvrant la voie à de nouvelles formes de règlement pacifique des conflits internationaux.

 

Pour en savoir plus:

http://www.non-violence-mp.org/

Commenter cet article