Histoire d'un train fou...

Publié le par Vivre Debout


Qu'êtes-vous en train de vivre?


La société mondiale actuelle des êtres humains sur la Terre est comparable à un Train à Grande Vitesse (TGV). Nous, les Terriens, en sommes les passagers. Certains diront que le Gouvernement Mondial est le conducteur de ce train. Les gens sont dans le train, ils mangent et boivent, discutent, jouent à des jeux de société, regardent la télévision, etc.. En général, dès lors où c'est suffisament confortable, cela leur suffit...

Mais, il y a quelques esprits plus vifs - ou seulement moins endormis que les autres - qui ont eu la curiosité de regarder par la fenêtre et ils disent: "Tiens, c'est bizarre ce paysage qui défile au dehors..."

- "Tais toi et regarde la télé!" répliquent souvent les autres passagers.

Il y a aussi quelques téméraires qui ont même osé, en la forçant (normalement, dans le train, l'on ne respire que de l'air conditionné!) ouvrir la fenêtre. Ceux là, à cause des courants d'air qui font voltiger les pages des magazines en polychromie, ils dérangent carrément les autres passagers.

Mais ne voilà-t-il pas que ces téméraires ont vu quelque chose...!?! Mais qu'ont-ils donc vu? Le train fonce vers un précipice...!!! Et c'est là que la conscience du problème émerge enfin collectivement parmi les occupants du train.

Que faire, au bord du gouffre?

Les autres passagers souvent ne veulent rien savoir. Pour le moment, le train ne tremble pas; donc, pour eux, pas de danger immédiat à l'horizon. Et puis ce soi-disant précipice, ils ne l'ont pas vu, puisqu'ils ne sont tout simplement pas allés voir là où il leur serait possible de l'apercevoir... Alors... "Pourquoi devrait-on croire ces fous, alors que l'on est bien tranquille à regarder la télé?"

La première réaction, souvent, est de se dire: "Mais il est fou le conducteur? Pourquoi ne freine-t-il pas?" "Cela doit être un méchant conducteur, pourquoi fait-il cela? Il doit vouloir nous détruire et se suicider par la même occasion."

En effet, le conducteur, jouit d'un certain prestige, puisque c'est lui qui est à la tête du train. Donc, les "fous", qui, eux, ont vu le mur de leurs yeux, commencent à élaborer des plans, pour informer les autres voyageurs, pour obtenir suffisamment d'appuis de la part de gens qui pensent comme eux, pour pouvoir finalement parvenir jusqu'au conducteur et l'obliger à changer de cap ou, tout au moins, à s'arrêter.

Et il y a effectivement des gens qui, au sujet de sa conduite irresponsable, attaquent le conducteur, mais il y a aussi ceux qui, regroupés en partis, le protègent. A ce sujet, il y a même, parfois, des reportages à la télé.

Et, finalement, de plus en plus de monde en arrive à se quereller, voire à se battre à bord du train. Il y a même des débats "démocratiques" organisés au sujet de ce fameux précipice. Il paraitraît même que, en plus des agitateurs bien connus, des personnes réellement intelligentes et diplômées - et donc crédibles - l'ont vue.

Mais... Et c'est là où, si ce n'était pas si triste!, ça deviendrait "comique" ...

Certains qui se sont penchés ont, au loin, non seulement aperçu le gouffre mais ils ont aussi remarqué que la voie est unique et qu'il n'y a plus d'aiguillage. Et ils ont commencé à se poser des questions sur le chauffeur... "S'il ne peut pas changer de voie, alors, que peut-il vraiment faire, au juste?"

Et certains ont fini par comprendre le pot-aux-roses.

Parce que, dans le passé, il y a déjà eu des changements de conducteur, mais, chaque fois qu'un opposant a pris le contrôle du train en promettant de tout changer, en fait, le train a continué sa même marche en avant vers l'effroyable abîme...

En réalité, pareil à de nombreuses rames de métro modernes, le train est un train automatisé.

Le conducteur, en fait, ne conduit rien du tout.

Le conducteur n'est pas un conducteur, mais est juste là pour le décorum. C'est juste pour son prestige et les avantages personnels qu'il en retire qu'il s'efforce de faire croire qu'il conduit le train.

Alors, là, la situation s'avère, en réalité, bien pire que ce que l'on croyait...

Et la solution, ça serait quoi?

Certains ont compris.

Il faut, tout simplement, descendre du train... et, puisqu'il n'y a pas moyen de le faire s'arrêter, il faut même sauter du train en marche!

Et là, une fois que c'est fait, enfin, l'on comprend tout!

L'on comprend enfin que l'on n'était pas fait pour vivre dans un train, mais pour explorer le vaste Monde, et non pas seulement pour le voir défiler par les fenêtres verrouillées du train à air conditionné. L'on comprend que, tout comme, de façon générale, la politique et les "combats sociaux", les luttes à l'intérieur du train ne sont que perte de temps et bêtises. Que, ainsi la vraie vie, la vraie solution est ailleurs...

Dans les consciences vibre alors puissamment l'apocalyptique Parole:

"Sors de Babylone, Mon Peuple!".

Il faut changer son regard sur soi-même, sur les autres, sur la Réalité, car, jusque là, l'on avait tout faux!

Nous ne sommes pas, pour l'éternité, des passagers d'un train.

Nous sommes des pèlerins du Cosmos faits pour expérimenter l'Univers.

Lorsque l'on a compris cela, que l'on a changé son regard sur soi même, sur les autres et sur l'Univers, et que l'on a eu le courage de sauter du train... alors tout devient différent. Et l'on en vient même à remercier d'avoir pu voir le précipice à temps, parce que, sans cela, l'on se serait prélassé dans le train jusqu'à sombrer dans l'abîme.

Le Gouvernement Mondial - ou  "Babylone" - c'est quoi?

Babylone, c'est tout ce qui nous incite à rester dans le train social, parce que le prestige du conducteur en dépend.

Si nous sautons hors du train, Babylone n'existera même plus.

Mais, tant que nous restons dans le train, que l'on soit pour ou contre le conducteur ne change rien à l'affaire, puisque ça n'est pas lui qui a le vrai pouvoir. Il n'a que le pouvoir que, servilement, nous lui accordons sur nous-mêmes.

Nous, tout à fait exclusivement, avons le pouvoir de de décider si, oui ou non, nous restons dans le train ou si nous en sautons!

Le Gouvernement Mondial - le faux système basé sur la fausse pensée et la fausse action - n'a de pouvoir que sur des esprits asservis.

Ceux qui luttent contre le "système", en réalité, font son jeu, parce qu'ils restent dans le train fou en croyant faussement qu'il est encore possible de changer sa destination ou même de l'arrêter. Ils restent dans l'illusion que les "rois de la Terre" (aussi appelés les "maîtres du monde") ont pouvoir sur le train, et donc sur eux.

Beaucoup ont déjà vu le précipice béant...

Beaucoup se demandent comment éviter de tomber dedans...

De plus en plus nombreux ouvrent les yeux et se préparent à sauter du train....


Vous aimez vraiment la Vie?

Pendant qu'il en est encore temps,

Sautez vite hors de ce train de fous!


 

Commenter cet article