Calendrier d'actions

Publié le par Vivre Debout

Bonjour !!

 

 

Programme sommaire par rapport à tout ce qui se passe (ne parlons pas du Frap, ou du FSE… des rendez vous autour de la décroissance, et de la marche régionale prévue en juin.)

S’il y a 2 événements à retenir, ce sera la manifestation à Cherbourg le 15 avril contre le nucléaire et l’EPR, et celle à Grenoble le 1er juin contre les nanotechnologies…,mais tout ce qui est proposé est épuré par rapport à la multiplicité innombrable des luttes à suivre…

En tout cas, il est CRUCIAL DE SE MOBILISER pour ces enjeux planétaires et générationnels…

 

Merci de faire passer avec générosité !!!

 

 

Dim 19 et Lun 20 Mars:

JOURNEE INTERNATIONALE CONTRE LA VIDEO SURVEILLANCE

 

www.souriez.info

http://www.notbored.org/IDAVS.html

Contact local : SCP@notbored.org

 

 

Mar 21 Mars :

12-18h Pique nique anti OGM devant le Sénat (au parc du Luxembourg)

 

 

Ven24 mars :

5e action du collectif des déboulonneurs

Contact : deboulonneurs@no-log.org

 

Quelques photos de la 4e action de Paris

http://deboulonneurs.free.fr/wordpress/index.php?p=48

Le site de soutien :

www.deboulonneurs.org

 

 

Sam 8 avril

Journée internationale contre les OGM

 

http://altercampagne.free.fr/

 

 

Sam15 et Dim16 Avril (week end de Pâques)

RASSEMBLEMENT INTERNATIONAL ANTINUCLEAIRE A TcherNObourg

 

Manifestation internationale contre l’EPR

14 h : Quai Lawton Collins à Cherbourg (Normandie)

http://www.stop-epr.org/

 

Signer l’appel :

http://www.stop-epr.org/appel-fr.php

 

Partir là-bas :

http://www.stop-epr.org/departs-fr.php

 

Soyons-y TRES nombreux . C EST IMPORTANT !

Possibilité de partir par car, voire par train affrété.

Village autogéré sur place (vaaan@no-log.org), en plus des campings et hébergements traditionnels

 

 

Vendredi 28 avril : 6e action du collectif des déboulonneurs

Du Vendredi 28 Avril 2006 au Jeudi 4 Mai 2006:

Congrès "Quel Avenir pour l'Humanité?"

Rassemblement pour la Protection du Vivant sur la Terre

à Tréguier et Hengoat (F-22)

http://salonartdevivre.over-blog.com/

 

Mar 16 Mai :

Orléans -  Cours d’appel du procès des faucheurs

 

(l’état de nécessité a été invoqué au délibéré du jugement, avec demande de relaxe. C’est le procureur qui fait appel de cette décision)

 

 

 

Vendredi 26 mai : 7e action du collectif des déboulonneurs

 

 

 

Jeu 1er juin :

ACTION CONTRE L’OUVERTURE DE MINATEC A GRENOBLE

 

Armes intelligentes, biopuces, RFID, Organismes Atomiquement Modifiés, systèmes biométriques, caméras intelligentes, sous couvert de sécurité et de confort domestique, l’horreur nano-technologique est en train de s’installer. Ce Consortium d’entreprises de l’armement, du nucléaire et des technologies de pointe (Thalès, Sagem, etc…), en collaboration étroite avec la Direction Générale de l’Armement et du CEA (comité de l’énergie atomique)  a pour vocation de créer la sillicon valley européenne des nanotechnologies.

Après le nucléaire et les OGM,si nous ne nous occupons pas des nanotechnologies,elles s’occuperont de nous !

 

Voir article ci après.

 

TRES IMPORTANT DE SE RENSEIGNER, DE SE MOBILISER ET DE VENIR AU 1 ER JUIN A GRENOBLE !!!!!!

 

http://pmo.erreur404.org/PMOtotale.htm

 

 

 

14 15 juin : EURO SATORY

Salon international de l’armement

 

Manifestations et actions

 

 

 

Vendredi 28 juin :

Tribunal correctionnel de Montpellier

Jugement de 2 déboulonneurs

 

 

Nanotechnologies STOP ! Le 1er Juin 2006, toutes et tous à Grenoble, contre l’inauguration de MINATEC !

Imprimer cet article

 

 

 

 

Annexe sur l’appel à manifester contre l’ouverture de Minatec

 

Les enjeux sont extrêmement grave.

 

Après le nucléaire et les OGM,

Si nous ne nous occupons pas des nanotechnologies,

elles s’occuperont de nous !

 

 

Sommes-nous résignés à la surveillance permanente, ubiquitaire et sournoise

? A être tracés dans nos achats, nos déplacements, nos activités, nos

contacts - dans les moindres aspects de notre vie sociale et quotidienne ?

Acceptons-nous une vie sous contrôle électronique via les puces communiquant

par radio, les mini-capteurs, les systèmes biométriques, les caméras

"intelligentes", les implants sous-cutanés, les poussières de surveillance,

les objets espions ?

 

 

C’est à Grenoble le 1er juin 2006 que le Commissariat à l’énergie atomique

(CEA) et l’Institut national polytechnique de Grenoble (INPG) inaugurent

Minatec, "premier pôle européen pour les nanotechnologies". C’est de leurs

laboratoires associés dans ce nouveau centre que sortent - et sortiront plus

encore - les outils du contrôle technologique.

Sommes-nous prêts à avaler les Organismes Atomiquement Modifiés, les

nanoparticules toxiques, l’invasion de camelote électronique aliénante ?

Après la vache folle, les OGM, l’amiante, les pesticides, la radioactivité

ou AZF, nous savons à quels désastres nous ont conduit les récents sauts

technologiques et les changements politiques qui les ont accompagnés. Le

développement de l’industrie technologique va de pair avec le renforcement

de la misère sociale et la dégradation de la santé (cancers, allergies,

stérilité).

Les nanotechnologies développées à Minatec manipulent la matière (le vivant

et l’inerte) à l’échelle de l’atome. Comme un jeu de Lego, elles créent de

nouveaux matériaux et de nouvelles molécules. A cette échelle, elles

réunissent physique nucléaire, biologie moléculaire, chimie et informatique,

pour préparer nos fléaux futurs. Elles sont la nouvelle guerre éclair que la

techno-industrie mène au vivant.

Les nanotechnologies nous sont imposées comme le furent le nucléaire et les

OGM. La manière révèle les maux qu’on en peut redouter ; et surtout la

crainte qu’ont leurs promoteurs de nos refus et légitime défiance.

Alors, pourquoi nos décideurs applaudissent-ils à l’inauguration de Minatec

? C’est qu’en 2006, fabriquer et vendre des machines-à-aliéner (téléphonie,

portails d’ambiance, domotique), des machines-à-contrôler, et des

machines-à-tuer (armes "intelligentes", robots de combat, etc) cela rapporte

et crée de l’emploi.

S’il nous reste quelque dignité, quelque conscience politique et historique,

le moindre instinct de révolte, refusons Minatec et les nanotechnologies. Au

nom du cœur et de la raison, refusons la fuite en avant technologique et la

destruction écologique ; la course aux profits et à l’emploi ; le nanomonde

totalitaire.

 

 

Pourquoi nous manifesterons contre l’inauguration de Minatec à Grenoble le

1er juin 2006

 

Contre l’invasion des mouchards électroniques.

Puces à radio-fréquence lisible à distance (RFID) dans tous les objets

quotidiens et les papiers d’identité, sous la peau des animaux et des hommes

; micro-capteurs disséminés dans l’environnement et sur les personnes ;

poussières de surveillance ("smart dust") ; capteurs biométriques ; caméras

"intelligentes" : ces outils de surveillance sont conçus dans les

laboratoires grenoblois. Bientôt nous ne pourrons plus faire un pas, dire un

mot, acheter un produit sans être tracés et fichés. Un monde totalitaire où

l’idée même de contestation sera obsolète.

 

 

Nous refusons (aussi) les armes du futur.

Les nanotechnologies servent aussi à faire la guerre. La Délégation générale

pour l’armement a signé un accord avec le Commissariat à l’énergie atomique

(CEA), qui lui donne accès aux dernières avancées de Minatec, lui permet de

choisir des sujets de thèse et d’orienter les recherches. Déjà les

chercheurs conçoivent obus "intelligents", micro-drones, textiles

camoufleurs et communicants, capteurs chimiques et biologiques,

micro-sources d’énergie, armes à visée infrarouge, micro-capsules pour

produits toxiques, exo-squelettes, et autres outils de mort.

 

 

Nous ne voulons ni des OGM ni des OAM (Organismes atomiquement modifiés.)

Après les manipulations génétiques, les manipulations atomiques : les

nanotechnologies s’attaquent à notre alimentation et à l’agriculture. Des

chercheurs utilisent les nanoparticules pour introduire de l’ADN étranger

dans les cellules de végétaux et produire des protéines aux caractéristiques

nouvelles. Les agriculteurs sont bientôt contraints d’utiliser pesticides

nano-encapsulés, nanoparticules vétérinaires, capteurs moléculaires, et de

pucer leurs animaux. On sait pourtant produire de la nourriture saine avec

des méthodes simples. L’industrie une fois de plus s’emploie à nous le faire

oublier.

 

 

Nous ne voulons pas de l’homme-machine

Nous refusons le projet des "technologies convergentes" (biotech, nanotech,

informatique et sciences cognitives) qui prétend créer une race d’hommes

"améliorés" à l’aide d’implants et de prothèses électroniques, et qui

aboutira beaucoup plus sûrement à l’automatisation de l’espèce humaine : des

robots.

 

 

Nous refusons la gadgetterie électronique

Outre les nanomatériaux et les nanoparticules, l’industrie compte sur les

"objets communicants" pour doper ses ventes. Stylos, frigos, vêtements,

électro-ménager, téléphones : tous les objets seront connectés. On appelle

ça "l’intelligence ambiante". Un concept marketing pour nous faire consommer

toujours plus de gadgets inutiles, polluants à fabriquer et à éliminer. Vous

n’en avez pas besoin ? Si, répondent les "sociologues des usages" à l’IDEAS

Lab de Minatec, payés pour nous faire gober la pacotille nano-fashion.

 

 

Nous refusons le règne du CEA-Minatec sur la région grenobloise.

Pour attirer à Grenoble les chercheurs, créateurs de start-up, ingénieurs,

convoités par nos élus, la ville et ses habitants sont priés de s’adapter.

Destruction des vieux quartiers pour construire des résidences de standing,

éviction des classes populaires, explosion du prix des logements,

urbanisation massive, politique de prestige. D’après un élu ravi, "C’est la

tyrannie de la réussite, les pauvres cèdent la place aux riches".

Les collectivités - c’est-à-dire nous - financent l’investissement (115 M€

de fonds publics sur les 193 de Minatec) pour le profit des entreprises

privées. Ils décident pour nous, nous payons pour eux.

 

 

Contre les nanoparticules, "amiante bis".

Faites inhaler des nanotubes de carbone à des rats : leurs poumons

ressemblent à ceux des victimes de l’amiante. Faites nager des perches dans

un bain de fullerènes : elles développent de multiples anomalies

cellulaires. Les nanoparticules sont déjà dans les crèmes solaires, les

verres auto-nettoyants ou certains pneus. Des toxicologues ont montré que

leur petite taille leur permet de circuler partout dans le corps, à travers

la peau, le sang ou la barrière de protection du cerveau. A votre avis,

pourquoi les assureurs refusent-ils d’assurer les risques sanitaires et

environnementaux des nano ?

 

 

Nous refusons la dictature du système technicien.

"Les nanotechnologies vont révolutionner nos vies", promettent chercheurs et

industriels, comme ils l’ont déjà fait pour les OGM et le nucléaire.

Sommes-nous jamais consultés ? Si révolution il y a, elle se fera contre

nous. Pour exemple : Minatec, initié par le CEA en 1998 et approuvé par la

Métro en 2000, a été décidé dans le secret des réunions du techno-gratin,

sans jamais consulter les Grenoblois. Ce n’est qu’en juin 2005, pour

répondre à la contestation, que la Métro a organisé un talk show "Science et

Démocratie" destiné à nous faire accepter des décisions déjà prises.

Fermez Minatec.

 

 

Grenoble, février 2006

Opposition Grenobloise aux Nécrotechnologies

http://ogn.ouvaton.org

 

 

Contre-information importante sur OGM médicamenteux après le reportage de

France 2 mettant en scène un enfant atteint de mucoviscidose face aux

faucheurs.

 

 

« Kyoto mon amour », par Daniel Tanuro.

OMC et Agriculture : ruine et exode rural pour des millions de paysans du

Sud, par Meena Raman.

Croissance productiviste, plus dure sera la chute, par François Iselin.

Commenter cet article