Stop EPR!: Nous y serons!

Publié le par Vivre Debout

A Tous, je n'ai qu'un mot (voire deux!) à vous dire:

Allons-y!!!:



D'ailleurs, nous y serons!!!

Alors... A Bientôt!




20 ans après Tchernobyl,
grand rassemblement contre la relance du nucléaire:
forums, concerts, projections, théâtre...

Manifestation internationale
Samedi 15 Avril 2006 - 14 H
Quai Lawton Collins à Cherbourg
(Normandie)



Juste quelques points particulièrement saillants:


L'EPR est dangereux

Il est comparable aux derniers réacteurs nucléaires construits en France, qui ont connu de sérieux problèmes peu après leur mise en fonctionnement (Civaux, 1998).

L’EPR présente des risques d’accidents majeurs: fusion du cœur (par exemple, par perte du liquide de refroidissement du circuit primaire), destruction de l’enceinte de confinement (par explosion de l’hydrogène produit lors de l’accident).

Comme les autres centrales, l’EPR n’est pas à l’abri du risque terroriste. Le Réseau "Sortir du nucléaire" a rendu public en 2003 un document confidentiel-défense qui reconnaît que l'EPR n'est pas adapté à un crash suicide. Inacceptable pour un réacteur "post 11 septembre"!

Comme tous les autres réacteurs, il suppose, pour rester sous contrôle, des procédures compliquées, une attention sans faille, un contexte social et politique stable inimaginable sur des durées historiques longues.


Les générations futures nous reprocheront à jamais d'avoir laissé s'accumuler des déchets nucléaires dangereux et hautement toxiques pour des dizaines de milliers d’années.

L'EPR ne fera qu'augmenter encore plus la quantité de ces poisons pour lesquels il n’existe aucune solution. Pour tenter de dissimuler le problème, une décision capitale et irresponsable pourrait être prise au Parlement en 2006, autorisant l'enfouissement profond et irréversible des déchets radioactifs à vie longue à Bure, dans la Meuse, ce qui exposerait la Terre à une contamination incontrôlable.


L'EPR accroît le danger terroriste et de guerre nucléaire

La commercialisation de l'EPR entraînera un risque accru sur le plan militaire et terroriste. L’EPR a la particularité d’utiliser, pour son combustible, davantage de plutonium que les autres réacteurs. Le plutonium, dont la période de vie est de 24 000 ans, pose des problèmes, tant de radioactivité que d’utilisation militaire (fabrication de la bombe atomique) ou de terrorisme. Quelques dizaines de microgrammes de plutonium inhalé et c’est le cancer du poumon assuré. Par chance, les derniers conflits n’ont pas entraîné de destructions sur des réacteurs en fonctionnement ou des centres de stockage de déchets. La multiplication des installations nucléaires et de la filière du plutonium augmentera la probabilité de drames de ce genre comme celle de la dissémination des armes nucléaires.

Pour en savoir plus sur les graves dangers de l'EPR:


http://www.sortirdunucleaire.org/index.php?menu=sinformer&sousmenu=themas&soussousmenu=epr2&page=index[/center]


Alors: EPR ou moi?, EDF il faut choisir!:


http://www.greenpeace.fr/EPR/index.php3

Commenter cet article