Vous n'allez pas avaler ça!!!

Publié le par Vivre Debout

Six questions fondamentales
sur les OGM


Première question
:

Mangez-vous des OGM sans le savoir?
La réponse est très probablement: OUI!
En effet, si vous n'êtes pas végétalien strict, vous mangez aussi des sous-produits animaux tels que beurre, lait ou laitages, fromages, etc.
Or la réglementation actuelle ne prévoit pas d'étiquetage OGM pour ces produits d'origine animale.

Deuxième question:

Les OGM sont-ils mauvais pour la santé?
La réponse est, ici, aussi, mais, cette fois, incontestablement: OUI!

Preuve: Par exemple, cliquez ICI (vidéo de Canal +), téléchargez, regardez et surtout, ECOUTEZ!!!

Il est aussi possible de taper, sur n'importe quel moteur de recherche, des expressions comme "OGM", "info-OGM" ou mieux "anti-OGM", etc., et d'examiner attentivement ce qu'il en sort...

Troisième question:

Que vous arrivera-t-il si, sans vous en soucier davantage, vous continuez à manger des OGM?
Ici, c'est l'avenir, l'expérience vécue, qui vous le dira.
Sauf qu'entre les autres facteurs et celui-là vous aurez du mal à faire la part des choses...

Quatrième question:

Y a-t-il, aujourd'hui, encore un moyen de ne pas manger d'OGM?
La réponse est, là aussi, mais cette fois dans la bonne direction: OUI!
Il suffit, en effet, de Manger BIO pour ne pas manger d'OGM.
Avec, quand même, une certaine réserve: Les nouvelles normes prévues par la commision européenne pour bientôt prévoient, si "cela passe", que manger 0,9% d'OGM serait encore manger "Bio"!!!

Cinquième question:

De quel genre sont donc - de quelque pays qu'il soit - les politiciens (et politiciennes!) lorsque,  connaissant les réels dangers et même préjudices apportés par de tels produits contre-nature (les "chimères génétiques"!), ils les laissent quand même
, sous la pression des lobbys OGMistes ou autres groupes de pression plus ou moins connus ne recherchant en cela que leur propre (ou sale!) intérêt, parvenir dans les assiettes et les estomacs des citoyens?

Sixième et dernière question:

Comment se fait-il que les citoyens de la population - et en particulier les jeunes, pourtant capables de fortement se mobiliser sur certains sujets qui leur semblent lourdement grever leur avenir - demeurent-ils aussi indifférents quant à ce qu'ils absorbent tous les jours dans leur propre corps et qui, selon ce dont il s'agit, est capable de les rendre gravement malades, voire même, à terme, de prématurément leur ôter la vie!?!

Commenter cet article