Les pesticides ne tuent pas que les "ravageurs"!

Publié le par Vivre Debout

Dans le cadre de la semaine sans pesticides:

Un monde rempli de pesticides!!!

Le saviez-vous?

Ceux qui ne mangent pas Bio mangent régulièrement des pesticides!

Des pesticides répandus dans le jardin se retrouvent rapidement dans la maison!

Les pesticides accroissent considérablement les risques de cancer. mais aussi de malformations congénitales, d'infertilité, de problèmes neurologiques, etc.

De plus, ils affaiblissent le système immunitaire.

Les pesticides rendent les hommes stériles!

Depuis 1955 les hommes ont perdu 50 % de leurs spermatozoïdes!

Chaque année qui passe, ils en perdent encore 1%!



(Ce fait fut notamment signalé par Jean-Marie Pelt dans l'émission "Vie privée, vie publique" en Mars 2006.)

Une femme sur trois et un homme sur deux mourra du cancer!


Pour tout savoir sur les méfaits des pesticides:

http://www.semaine-sans-pesticides.com/

http://www.pesticides-etudes.mdrgf.org/


DOSSIER PESTICIDES


Utilisés en quantités considérable depuis plus d’un demi siècle par l’agriculture productiviste, les pesticides sont partout! Dans l’eau bien sûr, mais aussi dans l’air les brouillards et l’eau de pluie ! Dans nos aliments également: plus de 50% des fruits et des légumes produits par l’agriculture intensive en contiennent. Ils finissent finalement dans nos organismes, apportés là par l’eau et les aliments consommés. Nos organismes hébergent ainsi des centaines de molécules toxiques dont de très nombreux pesticides.


Ces pesticides posent un véritable problème de santé publique, et pas seulement pour les utilisateurs qui sont les plus exposés, mais aussi pour la population générale. En effet, les effets de faibles quantités de ces toxiques, en mélange, pendant des périodes longues posent de nombreux problèmes de santé.

L’épidémiologie nous montre ainsi que les personnes exposées ont plus de risque de développer de nombreuses maladies que les autres: cancer, malformations congénitales, problèmes d’infertilité, problèmes neurologiques ou encore système immunitaire affaibli sont plus fréquents chez eux!

Face à cette situation, une seule solution: mieux évaluer les pesticides pour interdire a priori tout ceux qui présentent un potentiel toxique pour l’homme avéré ou même suspecté et surtout en diminuer considérablement l’usage en changeant d’urgence le type d’agriculture pratiquée dans notre pays!


Source: http://www.mdrgf.org/2sommpestos.html

Pour en savoir plus, prendre connaissance du dossier complet en cliquant ICI.

Commenter cet article