Qu'en as-Tu fait?

Publié le par Vivre Debout

«HOMME, QU'AS-TU FAIT
DE TON CORPS?»

 

- Ce que j'en ai fait?

Je l'ai méconnu et négligé, j'ai trahi ses besoins les plus légitimes.

- Je l'ai malmené et surmené.

- Je l'ai intoxiqué d'aliments et de boissons, d'air impur, de fatigue et de drogues.

- Je l'ai enfermé dans les taudis des villes.

- Je l'ai asservi à mes voluptés et à mes ambitions, celles-ci m'ont guidé plus souvent que la Sagesse et que la  notion de ses possibilités.

- J'ai recherché les plaisirs de la vie plus que la Joie de vivre.

- J'ai gaspillé sa jeunesse. Quant à sa vieillesse, j'en ai méconnu la dignité et la Valeur spirituelle.

- Je n'ai pas prêté attention aux premiers signes de sa souffrance, j'ai continué à l'user et à en abuser jusqu'à ce qu'il soit hors d'état de servir.

- Alors je l'ai couvert de reproches et je l'ai accusé avec mes mots de tous mes maux.

- Je l'ai traité en esclave et non en compagnon fidèle.

- J'ai établi une barrière entre ma vie intérieure et lui, ne lui accordant qu'une physiologie animale.

- En définitive, j'ai été un maître tyrannique et injuste.

 

Telle est la réponse que souvent, à l'heure de l'ultime examen de conscience, l'homme aurait à faire à cette question:

 

«HOMME QU'AS-TU FAIT DE TON CORPS?»

 

(D’après le livre « Notre frère de corps » du Docteur Pierre DELORE.
Librairie de Médicis - Paris – 1938.)

Commenter cet article