Un homme courageux dénonce la corruption judiciaire...

Publié le par Vivre Debout

Communiqué de presse – 26 septembre 2007

 

Le procès de la corruption maçonnique de la magistrature française

Un procès exceptionnel se tiendra vendredi 28 septembre devant la 17ème Chambre Correctionnelle de Paris à 13 h 30, sur le thème de la corruption maçonnique de la magistrature.

Entrée libre. Palais de Justice de Paris, 4 bd du Palais, 75001 Paris - Métro Cité.

Christian Cotten et Liliane Portehaut (Politique de Vie) sont cités comme prévenus suite à la diffusion auprès de 4 500 magistrats français et à la publication sur Internet d’un texte de mise en cause des systèmes d’utilisation délictuelle et criminelle des institutions républicaines par certaines organisations.

Lire:  L’Euthanasie du système de corruption maçonnique de la magistrature française.

Ce texte vaut à Christian Cotten et Liliane Portehaut d’être poursuivis pour «atteinte à l’honneur de la magistrature».

La magistrature française aurait-elle encore un honneur?

C’est ce dont nous débattrons, avec les interventions de 11 témoins cités à comparaître devant la 17ème chambre, à savoir:

Christian Basano, expert-comptable, écrivain, témoignera de l’impuissance complice de l’institution judiciaire face à la grande corruption internationale: du Koweit-Gate à Clearstream, quand tout le monde ment et manipule l’opinion publique, vrais-faux comptes et morts en prime.

Joëlle Denis, ancien cadre supérieur, retraitée, dont la famille a été spoliée et maltraitée par une mafia procédurière en col blanc, dont quelques avocats véreux, bénéficiant du soutien manifeste de personnalités de l’environnement judiciaire Montpelliérain.

Yves Grenier, juge honoraire du Tribunal de Commerce de Saint-Étienne, président de l’Association de Défense et Solidarité de Victimes de Professions Juridiques et Administratives, témoignera de son expérience personnelle des réseaux de spoliation organisés autour des Tribunaux de Commerce.

Jean-Michel Jacquemin, journaliste et écrivain, exposera comment policiers et magistrats ont protégé le délinquant qui a manqué de l’assassiner, dans le cadre d’un «contrat» ordonné contre lui suite à ses dénonciations des mensonges d’État du dossier Tchernobyl.

Thierry Kabile, humble employé municipal d’une grande commune de la région parisienne, parlera des mélanges de morceaux de cadavres dans les cercueils et des systèmes mafieux de trafics d’organes, violentes menaces récentes d’un procureur d’Île de France à la clé «s’il continue à parler de cette affaire».

Rémi Magaud, kinésithérapeute et chef d’entreprise, dénoncera quelques exemples sordides de spoliation d’entreprises, du côté de Lyon, Grenoble et Valence, par quelques mandataires de justice mafieux bien connus.

Charles Roche, ancien de Sciences Po et juriste, fils d’un haut magistrat de Montpellier assassiné dans le cadre de l’affaire Allègre, dévoilera son expérience très intime du degré de corruption morale d’une magistrature en proie à ses propres démons et incapable de se réguler elle-même.

Jean-François Roussel, dr es sciences, directeur régional Sncf en retraite, exposera comment magistrats corrompus et associations de tutelle volent les patrimoines de nos vieillards et organisent la maltraitance des personnes âgées et des handicapés.

Marie-Geneviève de Senlis, traductrice-interprète, Présidente de l’Association Nationale de Défense des Victimes d’Injustices et d’Escroqueries exposera les méthodes de collusion entre fonctionnaires, magistrats et prédateurs organisés autour des Tribunaux de Commerce de la Marne pour spolier les chefs d’entreprises.

Jean-Pierre Suire-Duron, Officier Ministériel à Poitiers, exposera comment fonctionnaires et magistrats accompagnent au travers de quelques réseaux locaux l’enrichissement délictuel de quelques prédateurs de la région avides de gains immobiliers.

Stéphanie Tacquet, Coordinatrice Enfants-Jeunesse au service de Collectivités Locales, une mère et une professionnelle qui dénonce les violences inacceptables faites aux enfants et aux mères qui les protègent, dans l’indifférence passive ou la complicité active des acteurs de l’État.

Les justiciables français victimes des violences judiciaires seront très intéressés à ce procès où nous ferons entendre leurs voix.

Merci à mesdames et messieurs les journalistes de se mobiliser sur cette audience et de bien vouloir en rendre compte.

 

Christian Cotten, psychosociologue, président de Politique de Vie - politiquedevie@wanadoo.fr
http://www.politiquedevie.net - Tél. :  06 89 52 06 41 – 01 69 20 38 61 -  Fax : 01 69 41 75 45

Commenter cet article

Stefou / Stéphanie Tacquet 12/11/2007 18:23

.... Pour la dignité de nos enfants. Mobilisons nous.
Merci. Stéphanie.