Vers la famine?

Publié le par Vivre Debout

Le gâteau rétrécit...


Le "monde" mange plus qu'il ne produit et le prix des aliments pourrait grimper pendant des années en raison de l'expansion des biocarburants et du changement climatique, avec à la clef des risques de conflits sociaux, soulignent des experts dans un rapport.


Selon l'institut de recherche international sur la politique alimentaire (International Food Policy Research Institute), la seule croissance des biocarburants pourrait provoquer une augmentation des deux tiers du prix du maïs d'ici 2020 et de près de la moitié du prix du colza.


Les stocks mondiaux de céréales, qui permettent de parer aux famines à travers le monde, sont tombés à leur plus bas niveau depuis les années 1980 en raison d'une diminution des semences et de conditions météo défavorables, a déclaré Joachim von Braun, directeur général de l'institut.


"Le monde mange actuellement plus qu'il ne produit, ce qui se reflète dans la baisse des réserves depuis les cinq ou six dernières années. Cela ne peut pas continuer, car l'on arrivera bientôt à l'épuisement des stocks", a-t-il averti lors d'une conférence de presse à Pékin.


Des pays comme le Mexique ont déjà connu des émeutes de la faim consécutives à une envolée des prix, rappelle von Braun dans le rapport dont il a supervisé la rédaction.


"La forte hausse de la demande en nourriture et en carburant a récemment provoqué de très fortes hausses de prix (...). le changement climatique aura aussi un impact négatif sur la production alimentaire", ajoute-t-il. (...)



Source: http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-33465844@7-37,0.html

Commenter cet article