Avez-vous encore votre liberté face à cette nouvelle drogue?

Publié le par Vivre Debout

Le téléphone portable
et le libre vouloir individuel

Alors que, maintenant, la solution existe pour annihiler les effets négatifs des micro-ondes des téléphone portables, il est très surprenant de voir que, malgré cela, bien peu s'en soucient...


 

La grenouille serait-elle déjà complètement cuite?


Il se pourrait que l'explication résidât dans cet extrait d'un article paru dans la revue australienne "Nexus":


"Guerre électromagnétique


Depuis le 3 avril 1984, la directive n° 138 prise par Georges Bush père autorise l'utilisation d’ondes électromagnétiques comme arme sur des citoyens américains et étrangers. Le magazine militaire américain Defense News du 24 août 1987 cite les propos de John Rosado, du laboratoire Harry Diamonds à Adephi: "La nature de la guerre sera complètement modifiée par l'utilisation d'armes radiofréquences".


Serions-nous déjà entrés, à notre insu, dans un nouveau type de guerre déclarée contre nos facultés cérébrales? On peut se le demander en observant les troubles dont sont atteints des "pionniers du portable".


Exemple: Joseph, 42 ans, qui a gardé le même téléphone depuis 10 ans: "Si je prends un rendez-vous avec mon portable, après avoir raccroché je ne me souviens plus de ce qui vient d’être dit. Et j’ai mal au-dessus de l'oreille à chaque utilisation", raconte-t-il.


Le plus incompréhensible pour un observateur extérieur, c’est que malgré les symptômes sérieux directement liés à l’utilisation de son portable, douleur persistante et troubles récurrents de la mémorisation, Joseph n’envisage pas de se soustraire à son exposition.


Même chose chez Marguerite, 50 ans. Elle n’a pas de téléphone portable mais a acheté depuis deux ans un banal téléphone sans fil d’intérieur numérique DECT, une technologie qui émet des micro-ondes à 1.900 MHz. Elle a des douleurs auriculaires à chaque utilisation prolongée. Convaincue par l’Appel de Fribourg émanant de médecins qui établissent un lien entre ce type de douleurs et l’utilisation de la téléphonie DECT20 , elle ne trouve pas le temps de remplacer ce qu’elle pense être la cause de ses maux par un autre appareil avec fil et muni d’une rallonge pour pouvoir se déplacer.


Cette incapacité à mettre en place des actions protectrices n’est pas sans rappeler deux expériences menées avec des rats exposés à des puissances de micro-ondes potentiellement mortelles (60 milliwatts par gramme à 918 MHz, micro-ondes non pulsées, 25 expositions de deux minutes d’affilée, cinq fois par jour). Contrairement aux chocs électriques (80 microampères/mètre) ou lumineux (350 lux), les animaux exposés aux micro-ondes ne développaient aucun comportement de fuite ou d’évitement, malgré une élévation de leur température corporelle à 41 °C.


Les auteurs concluent que les organismes sont dépourvus de feedback sensoriels susceptibles de motiver une réaction d’évitement acquis, la sensation de chaleur ne décroissant que lentement après l’exposition.


Les modifications de comportement, Joseph en a constaté dans d’autres domaines. "J’ai perdu ma capacité à planifier, à organiser", confie-t-il en reconnaissant aussi avoir peu à peu cessé de classer ses papiers et de faire ses comptes. Plutôt inquiétant, surtout pour un chef d'entreprise, il constate aussi une irritabilité latente, entraînant souvent une réaction colérique disproportionnée par rapport aux incidents qui en sont la cause.

Faut-il voir dans ces ‘syndromes comportementaux’ le reflet de la baisse de l'acétylcholine correspondant à la baisse d'activité spontanée observée chez les animaux exposés de façon chronique en laboratoire et les conséquences d’une modification de son EEG sous l’effet des basses fréquences émises par son portable?


Avouez que Joseph est mal parti s’il attend une réponse des experts gouvernementaux, de la communauté scientifique ou médicale pour changer ses habitudes. En 1992, Paul Wolfowitz, l'un des stratèges de George Bush père et fils, déclarait: "Depuis la chute de l'empire soviétique, notre but est de faire en sorte qu'aucune autre puissance étrangère ne puisse essayer de rivaliser avec les Etats-Unis."


En ayant réussi à mettre des téléphones portables entre toutes les mains, les maîtres du monde sont peut-être en passe de gagner une guerre secrète contre notre cerveau, une guerre contre laquelle ils se sont eux-mêmes protégés. S’agissant de contrôle et de surveillance, le gouvernement britannique n’est pas en reste. Il finance depuis plus d’un an le développement de ‘Celldar’, une technologie utilisant les antennes de téléphonie mobile pour détecter en temps réel les véhicules et les individus en mouvement dans la zone de couverture par le réseau. Des prototypes sont déjà opérationnels jusqu’à 50-100 m.(The Observer du 13 octobre 2002).


Parmi les utilisateurs qui affirment, la bouche en cœur, "Je ne peux pas m'en passer", et parmi ceux qui prétendent, les lèvres pincées, "De toutes façons, je l'utilise très peu", combien, une fois confrontés à l’évidence, seront, comme Joseph, incapables de renoncer complètement à cette arme non conventionnelle dont ils sont la première victime?


Silencieuses, inodores et invisibles, les micro-ondes sont incomparables pour décimer à petit feu des populations entières et déstabiliser sournoisement des pays.


Pour qui sait en identifier les causes, les dégâts ont déjà commencé. Face à cette guerre d’un nouveau genre, il est urgent que ceux qui veulent garder intacts leurs facultés cérébrales et leur libre-arbitre organisent la résistance."


Auteur: Annie Lobé
Source:
http://www.nexus.fr/accueil.php?no_boucle=1&new_lang=

Commenter cet article