La France en Action

Publié le par Vivre Debout

Le Mahatma Gandhi clamait déjà :

«Vivez simplement,... pour que d’autres puissent simplement vivre ! »

La France en Action.

Président Jean Marc GOVERNATORI.

Au sujet de lui ses partisans disent:

"Ce n'est pas le premier mouvement politique de ce genre novateur, car il en foisonne aujourd'hui et il faudrait une fédération (avec le nombre de gens qui aspirent au changement c'est normal). Mais J.M. Governatori a tellement l'étoffe et la foi, il a toutes les qualités requises pour un dirigeant, premièrement l'humilité, et la dignité, qui sont les plus solides ingrédients de tout être humain. Par chance, contrairement aux autres humbles qui sont généralement discrets et n'osent pas s'exprimer,
J.M. Governatori sait s'adresser au public, est très à l'aise dans les discussions, et de par son expérience professionnelle et globale, il ne se laisse pas raconter d'histoire, il sait de quoi il parle et l'exprime clairement. Et enfin, ses idéaux correspondent totalement aux miens et à ceux de la plupart d'entre nous, avec des actions concrètes pour les réaliser dans la plus grande éthique et le plus grand respect. Il prône la responsabilité, une notion oubliée. Il met l'accent sur l'éducation qui est en train de tomber en lambeaux, la santé qu'on ne peut plus préserver (développement des médecines alternatives), l'économie qui prend tout le pas sur la solidarité et sur l'humain dans son intégrité, et une ouverture coopérative et fraternelle vers les autres peuples."

"Mais la cerise sur le gâteau est pour les défenseurs des animaux! Car non seulement il met la protection animale en bonne place dans sa charte, mais il l'applique quotidiennement en étant VEGETARIEN!!! (pendant que certains dirigeants de partis qui pensent aux animaux continuent à les manger). Alors chers amis végétariens, on n'hésite pas une seconde, on veut à l'avenir un PRESIDENT VEGETARIEN, OUI! OUI! OUI!"

Pour information, JMG ne se présente pas aux prochaines élections présidentielles, mais il soutiendra Pierre Rhabi.

La France en Action, dont la charte est ci-dessous reproduite a recueilli 300.000 suffrages aux élections européennes.

http://www.lafranceenaction.com/index.html

Charte avec commentaires (en bleu)

Notre charte pour une société digne.

La République, issue de la souveraineté populaire, est un Etat de Droit, fondé sur un contenu éthique

Engagement 1
Nous sommes un mouvement politique laïc. Nous sommes indépendants de toute organisation philosophique, politique, religieuse ou spirituelle. Chaque membre est libre de cultiver ses propres convictions."

Ceci semble adapté aux circonstances actuelles.

Engagement 2
Les êtres vivants constituent le fondement et la finalité de la République. Le respect de leur vie et de leur intégrité physique, morale, spirituelle, prime sur toute autre considération culturelle, économique, ethnique, politique, religieuse ou sociale. La notion d'équité sera développée, car elle accompagne l'évolution des consciences.

Correct.

Engagement 3
Les principes de la République Française "Liberté, Egalité, Fraternité" inspirent chacune de ses fonctions essentielles: culturelle, économique, éducative, politique et sociale. La vie de ces trois valeurs et la réalisation de la Démocratie dépendent de la participation active des citoyens.

Il n'est pas nécessaire de mettre un "D" majusculke à "démocratie", qui n'est - selon le mot de Churchill - que "le pire des régimes, à l'exception de tous les autres".

Engagement 4
L'Etat a pour vocation de protéger durablement et efficacement - par ordre alphabétique - les animaux, les biens, l'environnement et tous ses écosystèmes, les personnes et particulièrement les personnes subissant un handicap mental, physique ou sensoriel, les petites entreprises.

Oui.

Engagement 5
L'humain, devenu trop conscient de ses droits, en a oublié ses devoirs. Assumer sa responsabilité donne dignité et grandeur à l'individu. Cette responsabilité n'efface pas la nécessité de la fraternité. Ces deux valeurs sont des remparts contre l'exclusion. Reprenons conscience de notre rôle, de notre fonction et de notre responsabilité dans le maintien de l'harmonie. La liberté de chacun s'arrète là où commence celle d'autrui.

Tout à fait juste!

Engagement 6
Le principe d'initiative et de responsabilité de la personne assure le dynamisme de la vie économique et sociale. Le rôle de l'Etat consiste en ce domaine à créer les conditions d'une juste relation entre les personnes au sein de l'entreprise, entre les entreprises au sein du métier et entre les professions au sein du marché. Les services publics seront préservés.

Correct.

Engagement 7
L'intérêt général dans le domaine économique et social repose sur les droits et devoirs de tous, la protection des droits du consommateur en matière de sécurité, de qualité et de prix, la préservation des équilibres écologiques et la défense du cadre de vie. La ruralité sera privilégiée.

Bien.

Engagement 8
En changeant certaines habitudes, nous participons à la protection de l'environnement et nous améliorons notre qualité de vie et celle de nos enfants. L'humain est partie intégrante de la nature. Il y a ses racines. La nature lui a donné la vie, elle le nourrit et le régénère.

L'humain est certes dans la Nature et sur Terre en dépend.

Cela ne signifie pas pour autant qu'il en fasse partie.

Engagement 9
Ouvrons pleinement la société aux femmes et aux valeurs féminines.

Oui. Il serait, toutefois, plus juste de dire: Ouvrons nous pleinement aux valeurs féminines.

Notre société est trop rationaliste et patriarcale,

Vision sans doute trop simpliste...

son fonctionnement essentiellement axé sur la compétition.

C'est, hélas, vrai.

L'ouvrir davantage au sentiment,

Attention au sentiment!: le senti qui, trop souvent, ment!

 à l'altruisme

Mieux que l'altruisme - qui est aussi un "isme"! -: l'amour du prochain.

et au respect est une priorité.

Oui au respect, une authentique Valeur!

L'accès des femmes à des postes de gouvernance est une condition essentielle de la réussite collective.

Mais sans doute pas à la manière masculine!

La politique, comme nous la voyons aujourd'hui, n'est pas un domaine féminin.

La femme doit être l'inspiratrice et non copier les comportements masculins et occuper des places dans des cercles d'activité masculins.

La solution n'est pas que les femmes deviennent comme les hommes et donc des hommes.

Elles doivent demeurer pleinement femmes et agir selon leur genre et non selon le genre masculin; sinon elles ne pourront plus apporter ce qui est leur spécificité.

Tout est ici à repenser complètement!

Engagement 10
Vieillesse et mort font partie de la vie, et peuvent permettre d'en découvrir le sens. D'où leur importance et la place qu'elles doivent avoir au coeur de la société et de l'éducation.

C'est bien vrai!

Engagement 11
La qualité de la naissance, de la petite enfance et de l'adulte, dépendent largement de l'équilibre psychologique et émotionnel des parents, de l'alimentation choisie, du savoir-être. D'où, l'importance de la conscience de la portée de l'acte de procréation. L'éducation à la parentalité et au savoir-être sont prioritaires.

Absolument!

Engagement 12
Le pouvoir politique doit coopérer avec les associations, elles sont une force vive de notre pays. La pluralité des écoles, l'autonomie des universités, l'acceptation de la médecine conventionnelle et de la médecine alternative, l'indépendance des média et de la Justice, une police efficace, la préservation des petites entreprises, sont les garants du respect de la diversité. La liberté d'expression est le corollaire indissociable de la Démocratie.

Très juste.

Engagement 13
L'élu doit mériter une légitimité incontestable par ses actions, son exemple et un nouveau statut: aucun cumul de mandat, limitation d'âge, non rééligibilité en cas de condamnation. La reconnaissance du vote blanc comme un suffrage exprimé doit être légalisée, comme le référendum d'initiative populaire. La Cour des Comptes et le Parlement doivent EFFECTIVEMENT contrôler l'utilisation des fonds publics.

En effet.

Engagement 14
La conscience du long terme doit guider nos actes. L'électoralisme politique pousse en sens contraire. La démocratie ne doit plus être prétexte, pour le candidat, à des promesses dangereuses pour les Comptes de la Nation et les Ecosystèmes. La finalité de l'action politique n'est pas la croissance économique, mais le bien-être de chaque être vivant.

Oui.

Engagement 15
Une gouvernance mondiale, sous la forme d'une Communauté des Nations, est l'objectif réaliste que doivent aujourd'hui se donner les peuples par de nouveaux rapports économiques, politiques et culturels. Pour que, partout, la Justice, la Liberté, le Pacifisme, le Respect des écosystèmes, des êtres
et des fonds publics, soient assurés. L'Union européenne est donc une étape déterminante.

Sans doute.

Publié dans Combats écologiques

Commenter cet article