The Day After...

Publié le par Vivre Debout

25 MAI 2006 – Le Jour d’Après!

 

Par Eric Julien – 11 avril 2006.

 

 

 

 

 

Que va-t-il se passer le 25 mai 2006? Peut-être une catastrophe d’envergure planétaire débutant au milieu de l’Atlantique. Dans cette hypothèse, une série de grandes vagues, dont un méga tsunami de près de deux cent mètres de haut, naîtra d’une succession d’éruptions sous-marines. Ces vagues géantes, décroissant avec la distance, toucheront la majorité des côtes Atlantiques, plus particulièrement, les plus exposées entre l’équateur et le tropique du Cancer. Les victimes du 25 mai 2006 seront des dizaines de millions. Les survivants démunis seront plus nombreux encore. Les pertes économiques seront majeures, bien au-delà des échelles de destruction jusqu’alors expérimentées par notre civilisation. L’Amérique du Nord comme l’Europe ne seront pas épargnées, mais dans des proportions moins dramatiques. Par extension, d’autres pays lointains seront aussi touchés.

 

 

 

 

 

 

Dans cette hypothèse, un objet céleste, à peine plus gros qu’un camion, mais animé d’une énorme énergie cinétique – sa vitesse sera d’environ 40 kilomètres/seconde - percutera la Terre après avoir traversé l’atmosphère épaisse de 80 kilomètres, puis les profondeurs océaniques de 1500 mètres à cet endroit, pour atteindre et ébranler la zone de la dorsale médio-Atlantique, chaîne de montagnes traversant du Nord au Sud le fond de l’océan Atlantique. Actuellement, des dizaines de volcans sous-marins sommeillent, éjectant de très faibles quantités de magma issu de gigantesques réservoirs. Ils se déchaîneront, portant ici et là l’eau de mer à ébullition. C’est la vision que j’ai eue il y a environ trois ans[i]. Elle a pris corps le 7 avril 2006 vers 22h alors que je méditais sur les rivages du Pacifique avec deux autres personnes. J’ai reçu une information complétant cette vision: 25 MAI 2006!

 

 

 

 

 

 

 

La taille de cet objet spatial sera trop faible pour nos télescopes puisqu’il s’agira d’un petit fragment «retardataire» de comète. Les scientifiques devraient donc se faire surprendre par cet objet, ayant peu de temps pour le voir venir, à peine quelques dizaines d’heures. Ce fragment sera très probablement issu de la comète 73P Schwassmann-Wachmann 3[ii] actuellement prévue pour passer au plus près de la Terre le 14 mai 2006 à un peu plus de dix millions de kilomètres selon la simulation réalisée par la NASA[iii], soit 25 fois la distance séparant la Terre de la lune[iv]. Nous voyons ci-dessous la position de la comète au plus près de la Terre selon des angles différents. 

 

 

 

 

La dernière fois que cette comète était passée aussi près de la Terre en croisant le plan de l’écliptique c’était le 25 MAI 1947! C’est l’année zéro de l’ère OVNI avec la fameuse observation de Kenneth Arnold et le crash de Roswell. Cette comète, qui passe tous les cinq ans à proximité du plan de rotation de la Terre pour s’éloigner jusqu’à 900 millions de kilomètres, soit plus de six fois la distance de la Terre au soleil, a commencé à se fragmenter pour des raisons inexplicables en 1995.

 

 

 

Imaginez un objet céleste stable pendant des siècles, voire des millénaires, qui explose curieusement par le plus grand des hasards quelques mois après le lancement du programme américain Guerre des Etoiles, destiné à un ennemi venu de l’espace, cet objet céleste se transformant alors en ARME PLANETAIRE POTENTIELLE.

 

 

 

Imaginez un crop circle montrant le système solaire, MOINS LA TERRE[v] qui n’apparaît pas sur son orbite, quelques semaines après cette fragmentation. Imaginez que ce crop circle montre la position relative des planètes à la date du 14 mai 2006, date de l’approche au plus près de la comète, avec la planète Mars légèrement en retard pour montrer que la bonne date est après le 14 mai contrairement aux attentes.

 

 

 

Imaginez un autre crop circle quelques semaines plus tard désignant la date du 6 septembre 2003, date à laquelle fut reçu le message mondial extraterrestre «Désirez-vous nous voir apparaître?», message diffusé en plusieurs langues dans le monde, invitant les peuples de la Terre à la paix avec les extraterrestres en acceptant une démonstration publique de leur présence.

 

 

 

Imaginez que celui qui a reçu ce message, ainsi que la date du 25 MAI 2006, reçut également la solution scientifique au mystère des OVNI et à celui de la motivation fondamentale des extraterrestres, deux énigmes impénétrables jusqu’à présent.

 

 

 

Vous aurez alors une idée de l’enjeu de cet article.

 

 

 

 

 

 

Voici ce crop circle de 1995, appelé Terre manquante. Il montre le système solaire jusqu’à la ceinture d’astéroïdes. La Terre est absente de son orbite qui, elle, y est figurée, comme pour montrer l’extinction d’une civilisation. Le message est on ne peut plus clair!

 

 

 

 

Depuis des siècles la comète a donc fait des centaines de révolutions autour du soleil en restant entière. Depuis le début de la fragmentation en 1995 elle a fait deux révolutions elliptiques autour du soleil. C’est pourquoi les fragments ont eu le temps de s’écarter les uns des autres comme le montre la photo ci-dessous. Lors de son passage en 2001 au même endroit, la Terre était presque à l’opposé de sa position actuelle. Cette année 2006, en revanche, la coïncidence est parfaite. Les figures de simulation spatiale de cet article nous montre seulement le plus gros des fragments, le fragment B. Le comptage des fragments connus en est à la lettre N.

 

 

 

Nous retrouvons aujourd’hui la comète, onze ans après cette incompréhensible fragmentation, dans un état de dispersion incontrôlable. Nous ne connaissons pas le nombre exact de fragments. Ils sont d’ailleurs de tailles très variables. Plus la comète fragmentée approchera de la Terre, plus il y aura de fragments. Vous noterez déjà la distance qui séparait deux fragments, B et C, le 6 février 2006 dans la photographie ci-dessous[vi].

 

 

 

 

 

 

De même, onze jours après l’approche au plus près du 14 mai 2006, la comète, ou plutôt le fragment B, croisera le plan de l’écliptique, exactement le 25 MAI 2006! Mais la comète multiple étant plus rapide que la Terre, et parce qu’elle suit une trajectoire sensiblement parallèle, tout danger semblera écarté. Elle devrait se trouver à dix-sept millions de kilomètres devant la Terre lorsqu’elle croisera le chemin de notre planète autour du soleil.

 

 

 

C’est un peu comme un train TGV qui nous double sur une voie parallèle à notre route. Nos chemins vont se croiser, mais n’ayant pas la même vitesse, le train sera loin devant au moment où nous franchirons le passage à niveau. Mais - car il y a un mais - les wagons ne seront peut-être pas tous passés le 25 mai 2006. La particularité de cette comète est la faible magnitude lumineuse de ses fragments, à peine celle de certaines étoiles. Le préavis d’alerte risque donc d’être de trois jours, voire de quelques heures. Les images ci-dessous montrent, selon deux angles différents, la position de la comète par rapport à la Terre à la date du 25 MAI 2006. On voit sur la seconde image la comète parfaitement sur le plan de l’écliptique de la Terre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous voyons ci-dessus que le fragment B de la comète se trouvera sur le plan de l’écliptique très exactement le 25 MAI 2005, à 17 millions de kilomètres devant. Mais imaginez un fragment retardataire attiré par la gravité terrestre et suivant une trajectoire déviée par l’énergie de l’éclatement depuis plusieurs dizaines de millions de kilomètres, c’est-à-dire depuis deux révolutions autour du soleil. Impossible ?

 

 

 

La communauté scientifique affirmera qu’il n’y a aucun danger. Vraiment aucun. C’est ce qu’elle nous annonce[vii] déjà. Ainsi, pour elle, rien ne se produira le 25 MAI 2006. En l’état actuel des données disponibles, elle a raison! C’est mon souhait le plus cher, car, dans le cas contraire, ce sera dramatique, vraiment dramatique.

 

 

 

Mais alors pourquoi poser un problème qui «n’existe pas»? J’ai conscience de la lourde responsabilité qu’implique cet article. Au mieux, j’ai tort et je passerai pour un oiseau de mauvais augure. Au pire, la face du monde sera profondément bouleversée, non seulement par les effets physiques et psychologiques dévastateurs qu’un tel événement entraînera, mais aussi, et surtout, pour les raisons que j’invoque ici. En vérité, comme nous allons le comprendre, la lourde responsabilité de ce possible événement incombe à chacun!

 

 

 

Sachez dès à présent qu’avant que je ne découvre ce que vous venez de lire sur cette comète fragmentée, j’ai reçu le 7 avril 2006 l’information télépathique de la part d’amis extraterrestres selon laquelle, ce que j’avais vu en rêve lucide voici trois ans, à savoir un méga-tsunami dans l’océan Atlantique, devrait se réaliser autour du 25 MAI 2006. Peut-être deux ou trois jours avant, ou après. J’ai deux témoins qui confirmeront la chronologie des faits que je rapporte ici, mais surtout des dizaines de lecteurs sur Internet et un dépôt de copyright.

 

 

 

Ce n’est que quelques heures après cette réception télépathique donnant la date du 25 mai 2006 qu’on m’informa sur un forum[viii] l’existence de la comète 73P Schwassmann-Wachmann 3, et de ses caractéristiques. Imaginez ma surprise et mon abattement lorsque je découvris qu’une comète allait vraiment passer près de la Terre en mai 2006, et plus étonnant encore, qu’elle croiserait le plan de l’écliptique de la Terre à la date du 25 MAI 2006, date reçue par télépathie! Sachant cela, qu’auriez-vous fait à ma place? Vous taire parce qu’il n’y a rien à faire contre le destin? Ou prendre vos responsabilités? J’ai choisi de parler comme vous l’auriez fait. Lisez maintenant pourquoi.

 

 

 

 

 

***

 

 

 

Depuis soixante ans la communauté ufologique mondiale se pose de nombreuses questions sur les mystérieux Objets Volants Non Identifiés, ou OVNI. Des milliers de personnes à travers le monde, et parmi elles des scientifiques de renom, ont étudié et réfléchi sur la nature et l’origine de ces OVNI, observés par des centaines de milliers de témoins.

 

 

 

Si la science moderne accepte volontiers la très forte probabilité de l’existence de formes de vie extraterrestres dans l’univers, voire même de civilisations hautement développées, elle écarte plus facilement l’idée qu’elles soient capables de venir jusqu’à nous, au nom de principes scientifiques dogmatiques de cent ans d’âge. Mais au-delà du « faux » obstacle scientifique se pose le problème de la motivation de ces extraterrestres qui semblent ne pas vouloir entrer en contact avec nous, tout en violant notre espace aérien à bord de leurs vaisseaux.

 

 

 

Il n’est désormais aucunement question de croyance mais de données, de rapports circonstanciés, de certitudes démontrables. Si, selon l’expression consacrée, vous n’y croyez pas c’est simplement parce que vous n’avez pas été informé(e), ou n’avez pas pris le temps de l’être, ou ne voulez pas le prendre. «Quelqu’un» n’a pas fait son travail, ou plutôt l’a fait parfaitement. Vous êtes, nous sommes, largement sous informés, voire désinformés. Bien au-delà de notre imagination. Les preuves de cette affirmation se comptent par milliers.

 

 

 

En 60 ans, la question scientifique comme celle de la motivation des extraterrestres n’ont jamais été élucidées par la communauté ufologique. L’une des principales raisons est le rôle joué par ceux qui ont retiré les preuves de l’existence des extraterrestres à la vue de tous. Ces hommes de l’ombre sont aujourd’hui hautement structurés et puissants. Ils sont mêmes les plus puissants sur Terre. Ce réseau porte un nom: le tentaculaire complexe militaro-industriel international. Que faire face à ce «monstre» apparemment sans visage?

 

 

 

En 1995, année de la mystérieuse fragmentation de la comète 73P Schwassmann-Wachmann 3 que j’attribue clairement à des extraterrestres malveillants, un cercle de culture, ou crop circle, est apparu en Angleterre à Tichborne. Il représentait la configuration des planètes intérieures du système solaire à la date du 6 septembre 2003[ix], soit 8 ans plus tard.

 

 

 

 

 

 

Que signifiait ce rendez-vous inscrit dans les blés, puis sur Internet à l’échelle mondiale? Les spécialistes n’ont aucune réponse. Si certains cercles de culture sont le fait de farceurs ou d’artistes, un nombre appréciable de crop circles est clairement d’origine inconnue. En effet, les experts scientifiques de la question y relèvent des caractéristiques impossibles à reproduire ensemble : éclatement ou gonflement des nœuds des céréales, radiation de micro-ondes, rapidité d’exécution, croisement des tiges, nausées, insectes ou animaux morts, rapidité de croissance des germes, et même présence de boules de lumière en mouvement. Mais le pointage de cette date du 6 septembre 2003 au moyen de la représentation du système solaire dans les blés a de quoi troubler.

 

 

 

Mais comment lier ce cercle de culture désignant le 6 septembre 2003 avec ce qui est annoncé ici. Un indice précieux parle de lui-même. Nous voyons qu’il y a un intrus à côté de Vénus. Cette planète n’a pas de lune comme nous en avons une. Ce qui est remarquable est la POSITION EXACTE de l’intrus, attendant en embuscade de croiser notre planète sur son orbite. Nous voyons clairement que le point est légèrement à l’intérieur du cercle, tout comme le sera la comète en croisant le plan de l’écliptique le 25 MAI 2006. Ainsi, il était inscrit que le porteur de l’information sur le danger de la comète serait le même que celui du message mondial du 6 septembre 2006.

 

 

 

La simulation des orbites du simulateur de la NASA confirme la parfaite corrélation de cette date du 6 septembre 2003 tirée du site swirlednews.com[x].

 

 

 

 

 

 

 

 

Que s’est-il passé d’important le 6 septembre 2003? Rien! Rien ne s’est produit le 6 septembre 2003, à l’exception de la réception du message du référendum mondial extraterrestre «Désirez-vous nous voir apparaître?» qui a fait le tour du monde dans plus de quinze langues et plus d’une centaine de pays[xi]. Des centaines de milliers de personnes ont répondu dans le silence de leur intériorité à cet appel planétaire. Des centaines de sites Internet ont relayé ce message de onze pages traduit spontanément par des inconnus. D’où vient ce message?

 

 

 

J’ai reçu ce message télépathique dans des conditions que je présente dans mon second ouvrage «Enfants des Etoiles[xii]». J’y décris mes expériences de contacts avec les extraterrestres[xiii] et la motivation profonde qui a animé nos voisins célestes lorsqu’ils sont apparus en masse à la fin des années 40, à savoir l’arme nucléaire!

 

 

 

 

 

 

Dans un récent article[xiv], je démontre le lien étroit qui existe entre l’usage des armes nucléaires lors des tests atomiques – près de 2500 entre 1945 et 1998 - et l’apparition physique d’OVNI, confirmée par les radars des contrôleurs aériens comme des pilotes, que les uns et les autres aient été civils ou militaires. Cette relation est aussi confirmée par les rapports d’accidents d’OVNI rapportés par diverses sources[xv]. Cette corrélation est expliquée scientifiquement dans mon premier ouvrage «La Science des Extraterrestres[xvi]».

 

 

 

 

 

 

Ce livre décrit en termes accessibles les raisons de nos erreurs scientifiques fondamentales et propose un nouveau paradigme – le temps fractal - bouleversant en profondeur notre compréhension de la réalité. La théorie de la Relativité Absolue résout, non seulement l’ensemble des phénomènes OVNI et paranormaux, tels que la formation des crop circles cités plus haut, mais aussi les grandes énigmes scientifiques, tant macroscopiques que microscopiques.

 

 

 

Alors que je ne suis pas un scientifique, ce que j’ai écrit tient autant de réflexions personnelles que d’informations délivrées par un groupe d’extraterrestres que j’appelle les « créatures bleues ». Elles ne sont pas à l’origine de la fragmentation de la comète. Elles sont petites, longilignes et gracieuses. Elles possèdent un gros encéphale, de très grands yeux foncés et une peau remarquablement bleue. De leur corps, comme de leurs yeux émane une étrange lumière, comme si un soleil habitait leur corps et que leur peau était trouée d’une myriade de pores. Leurs mouvements sont lents et très souples. Ce sont des êtres logiques, généreux et enjoués. La représentation[xvii] ci-dessous s’en approche un peu.

 

 

 

 

 

 

Mais cette race extraterrestre alliée est loin d’être la seule à nous visiter, et nous surveiller comme du lait sur le feu. Il existe d’autres races bienveillantes mais aussi malveillantes, comme les Draconiens, les Reptiliens et certains Gris. La difficulté de compréhension vient de ce que ces races sont, pour la majorité, immatérielles (lumineuses ou invisibles), sauf lorsque l’arme atomique gronde sur Terre, matérialise leurs vaisseaux et détruit les esprits de la Nature existant dans une autre réalité.

 

 

 

Selon toute vraisemblance, la majorité cessera de lire ce texte à partir de cette ligne. Cela vous semblera délirant. Si je vous annonce que le complexe militaro-industriel mondial dirige votre pays sous une forme ou une autre, et que ce même complexe est influencé de l’intérieur par des extraterrestres malveillants qui cherchent une domination totale sur l’humanité après l’avoir partiellement détruite, cela semblera tourner à la conspiration de tabloïde.

 

 

 

Ce qui est délirant, en réalité, est la chape de silence et de désinformation qui sévit depuis soixante ans sur le sujet extraterrestre. Ce qui est délirant est la guerre nucléaire que nous préparent certains dirigeants, ou conseillers de dirigeants, au nom de la paix! On nous annonce froidement une guerre préventive à l’arme atomique, en banalisant celle-ci au rang d’arme conventionnelle, pour lutter contre les armes atomiques!

 

 

 

En conséquence, l’attaque préventive semble être l’option choisie par certains extraterrestres au moyen d’un objet céleste, mystérieusement éclaté en 1995 pour minimiser ses effets. Il devrait percuter la Terre autour du 25 MAI 2006 en guise de coup de semonce. Sauf si, bien sûr, les dirigeants font marche arrière.  Cela va énormément dépendre de vous, des actions que vous allez engager pour les convaincre!

 

 

 

Que s’est-il passé pour que des extraterrestres, comme je le soupçonne, transforment en 1995 une comète en arme de destruction super massive? En 1994, année de la relance de l’affaire du crash d’OVNI à Roswell, mais aussi, pour étouffer cette dernière, du film canular de l’autopsie d’un extraterrestre, les Etats-Unis d’Amérique décident de mettre en œuvre le National Missile Defense, c’est-à-dire le programme de la Guerre des Etoiles! Ce programme ne peut objectivement être destiné à un ennemi potentiel terrestre. L’ennemi est devenu extraterrestre!

 

 

 

Par conséquent, face à l’armada nucléaire des humains, face au programme d’armes laser à haute énergie, certains peuples de l’espace ont pris des mesures «convaincantes» et ont décidé l’emploi d’un premier coup de semonce pour le 25 MAI 2006, quelques semaines avant le lancement de l’offensive nucléaire contre l’Iran, entraînant potentiellement une escalade atomique planétaire qui, je le rappelle, détruirait tout ou partie des plans d’existence, invisibles à nos yeux, où vivent ces peuples.

 

 

 

Les événements s’accélèrent, mais les consciences restent endormies. Nous sommes dans l’ignorance du danger qu’ont créé consciemment les scientifiques et les militaires, les politiciens et les religieux, voici près de soixante ans. Ils connaissaient ce lien entre OVNI et armes nucléaires. Dans le cas contraire, ils n’auraient pas fabriqué 4000 fois la capacité de destruction nucléaire de deux sous-continents. Le danger est aujourd’hui imminent car, pour la première de l’histoire humaine, une guerre à dominante atomique est inscrite sur le calendrier 2006.

 

 

 

Cette guerre – comme aucune autre dans l’histoire - constitue un réel danger pour nos voisins extraterrestres. A défaut de prendre ces propos au sérieux, ils vont nous le faire savoir brutalement. Mais nous pouvons réagir en faisant savoir à nos alliés extraterrestres que nous avons compris l’enjeu. En diffusant le plus largement possible, même à titre anonyme, le Référendum Mondial «Désirez-vous nous voir apparaître?», peut-être augmenterons-nous les chances d’un règlement pacifique de la question extraterrestre. L’unité de la fraternité humaine deviendrait ainsi une réalité.

 

 

 

Les ennemis de l’humanité sont humains et extraterrestres, tout comme le sont aussi ses alliés. Notre délai est de quelques jours. Si nous alertons nos dirigeants et nos concitoyens en diffusant largement le message extraterrestre[xviii] et cet article que chacun est libre de traduire et de faire connaître, le pire devrait être évité. Le fragment de comète, probablement encore invisible pour nos instruments de mesure, serait alors détruit par les extraterrestres qui protègent sa trajectoire, comme cela s’est déjà produit dans le passé.

 

 

 

Tôt ou tard, on rencontre toujours plus fort que soi. Mieux vaut alors construire la paix au sein de notre civilisation, avant son envol vers l’espace.

 

 

 

Après ce possible coup de semonce du 25 MAI 2006, le prochain projectile pourrait être beaucoup plus gros et infiniment plus destructeur au point d’éliminer la race humaine de la surface de la Terre comme le suggère le crop circle «Terre Manquante». La logique de la surenchère risque fort de nous entraîner vers le pire. C’est donc maintenant, je crois, qu’il faut choisir d’agir! Peut-être sauverez-vous, personnellement, quelques millions de vies…

 

 

 

 

 

.

 

 

 

Commenter cet article