La crise arrive-t-elle?

Publié le par Vivre Debout

Le communiqué (voir 1) du LEAP (Laboratoire Européen d'Anticipation Politique Europe 2020) de mars 2006 annonçait une crise économique systémique globale pour fin mars 2006. L'un des facteurs déclenchant de celle-ci pour cette date précise était l'annonce de l'ouverture d'une bourse pétrolière en Iran, dont les échanges auraient abandonné le dollar au profit de l'€uro. Cette bourse n'ayant pas (encore?) vu le jour, l'effondrement annoncé ne s'est pas produit. Reste que les autres facteurs  dont l'analyse menait aux conclusions dramatiques du LEAP restent d'actualité. Le LEAP confirme et signe...

http://www.europe2020.org/fr/section_global/

 

 

A cela s'ajoute maintenant la vision crépusculaire de l'IISS (International Institute of Strategic Studies <http://www.iiss.org/>) pour 2006. (lire en bas -2)

 

-1

 

Communiqué Public LEAP/E2020

 

Juin 2006 - Entrée dans la phase 2 de la crise systémique globale:

la phase d'accélération

 

Sept conséquences concrètes pour les acteurs et décideurs économiques et politiques

 

LEAP/E2020 a annoncé, le 15 Février 2006, le déclenchement d'une crise systémique globale pour la fin du mois de Mars suivant.

Aujourd'hui, à la mi-Mai 2006, Leap/E2020 est en mesure d'annoncer que cette phase initiale de la crise systémique globale est presque terminée et que, dès le début Juin 2006, la crise va entrer dans sa phase d'accélération. Avant d'en décrire les principales caractéristiques (qui sont détaillées dans le GlobalEurope Anticipation Bulletin N°5), LEAP/E2020 juge néanmoins utile d'expliciter le mode de développement d'une telle crise systémique.

 

Lire la suite:

http://www.europe2020.org/fr/section_global/

 

 

-2

 

25 mai 2006 - L'IISS de Londres (International Institute of Strategic Studies <http://www.iiss.org/>) est connue comme un des piliers du système militaro-politique occidental et anglo-saxon. Qualifié d'"indépendante", l'IISS est en réalité un relais à façade indépendante pour le débat et la diffusion de la pensée stratégique dominante dans le monde de la sécurité anglo-saxon et atlantique. L'édition annuelle de son annuaire analysant la situation stratégique, les forces en présence, etc., est un exercice qui fixe en général les normes de la pensée stratégique de ce même univers.

 

On ne sait ce qu'il faut dire de l'édition 2006: fait-elle exception ou bien est-elle une fois de plus le reflet de ce monde stratégique, mais pour mettre en évidence son désarroi, voire sa panique devant les perspective de la situation générale? On a le choix pour la réponse qu'on proposerait éventuellement. Reste ce fait absolument frappant, et stratégiquement considérable qu'il s'agit sans aucun doute du constat le plus abrupt, le plus noir, venu d'une source semi-officielle sur la situation stratégique globale. Ce que nous décrit l'IISS, d'une façon générale, c'est une situation stratégique générale bloquée pour les intérêts occidentaux (anglo-saxons), et promise à évoluer vers une seule orientation: le pire.

 

Lire la suite:

http://www.dedefensa.org/article.php?art_id=2739

 

 

Encore plus d’infos:

http://groups.google.be/group/AlterEFP

http://groups.google.be/group/11septembre

http://groups.google.be/group/medias-mensonges-desinformation

Commenter cet article